UN ART ANCESTRAL & ÉCOLOGIQUE

Cette année, les Finistériens ont participé massivement au concours de godille, organisé dimanche 15 août par le Yacht club de Trébeurden.« Les meilleurs de Groix sont présents », s’est réjoui Bernard Haillouy, vice-président. Les godilleurs de Lampaul, Plouarzel, Lannildut
et de l’île de Batz sont venus se mesurer aux Costarmoricains. Une première manche a départagé les 37 concurrents. Les sélectionnés pour la deuxième manche ont dû compter avec un vent plus fort.

LES FEMMES BIEN PRÉSENTES
Qu’elles pêchent, soient constructrice de bateau ou monitrice de voile, elles se sont affrontées avec la motivation de faire le meilleur temps. « On est copine sur la terre ferme, mais à la godille, on ne se connaît plus », avoue Erell, en désignant ses collègues finistériennes.

UN PRIX DISPUTÉ ÂPREMENT
Eric Arzel, caseyeur de Portsall, gagne pour la deuxième fois à Trébeurden. Il reprend le trophée à Stéphane Bourc. « Je pensais bien que ça allait être plus compliqué avec l’arrivée de Jonathan, un nouveau costaud », déclare-t-il après la course.

LA RELÈVE ARRIVE
Le meilleur temps « enfants » est détenu par Bastien Cerrato, 9 ans, qui a commencé à godiller avec son père dès 2 ans et demi. Le jeune Trébeurdinais Tanguy Mocaer a, lui, appris avec son grand-père. Il réalise le deuxième temps de sa catégorie.
La compétition s’est déroulée dans une ambiance de franche camaraderie et les plus gros lots ont été tirés au sort.

Rendez-vous est pris pour l’année prochaine à Paimpol.